Christian Bourquin condamné pour favoritisme

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le président du conseil régional du Languedoc-Roussillon et sénateur, Christian Bourquin, vient d'être condamné par le tribunal correctionnel de Bordeaux à deux mois de prison avec sursis pour délit de favoritisme. Les faits remontent à 1999, alors qu'il présidait le conseil général des Pyrénées-Orientales. Il a été reconnu coupable d'avoir influencé la décision du conseil général d'attribuer le marché de la communication de l'institution à la société « Synthèse » de Pascal Provencel, présenté comme un de ses proches. Jugé aux côtés de l'élu, le dirigeant de la société a écopé de deux mois de prison avec sursis et l'ancien directeur des affaires financières et juridiques du Département a été condamné à 2000 euros d'amende avec sursis. Christian Bourquin va faire appel du jugement.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Les missions du référent laïcité ont été précisées

Les missions du référent laïcité ont été précisées

Créé par la loi Séparatisme du 24 août 2021, un référent laïcité doit être présent dans chaque collectivité territoriale. Ses missions ont été précisées par décret du 23 décembre.La loi confortant le respect des principes de...

18/01/2022 | Ressources humaines
Osez la parité !

Osez la parité !

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Plus d'articles