Clichy-sous-Bois : la ville impose le maintien du chauffage

La Rédaction

Sujets relatifs :

Les 6 000 habitants de deux copropriétés dégradées d'un quartier pauvre de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) - une vingtaine de cas de tuberculose y ont été dépistés cet été - risquaient de subir une coupure de chauffage et d'eau chaude, en raison des dettes accumulées par les copropriétaires privés. La ville a mise en demeure la société de chauffage (la Dhuysienne) de maintenir le service. « Couper le chauffage entraînerait un risque majeur d'utilisation de chauffages d'appoint et un problème de santé publique étant donné les cas de tuberculose », explique Olivier Klein, premier adjoint au maire. La mairie appelle par ailleurs les copropriétaires à payer leurs charges. « La situation sociale de certains étant dramatique, il restera une partie non payée. Nous demandons un engagement financier de l'Etat pour que ce reste ne soit pas en totalité à la charge de la ville ».

A lire sur ce thème notre article "Copropriétés dégradées : agir d'urgence"

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

35  heures (voire moins), la lutte continue

35  heures (voire moins), la lutte continue

Plus que quelques mois pour apliquer les 1607 heurs effectives. L'État affiche sa fermeté, les collectivités cherchent des solutions… ou des échappatoires.Avec une date butoir fixée au 1er janvier prochain pour le « retour »...

22/10/2021 | Statut
Accès à la culture  : une idée belge

Accès à la culture  : une idée belge

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Plus d'articles