abonné

Comment organiser les surcharges et les sous-charges de son activité ?

Eric Delon
Comment organiser les surcharges et les sous-charges de son activité ?

gerer.son.temps_iStock-847156808

© NicoElNino - istock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

La gestion du plan de charge de son périmètre d’activité fait partie des prérogatives essentielles du manager. Comment éviter les sous-effectifs ou les sureffectifs ? Comment lisser son activité tout au long de l’année ? Quel type d’organisation adopter ?

Associé-gérant de l’agence de design Bronson, Serge Le Clerc de Bussy est confronté chaque jour aux exigences, souvent pressantes, de ses clients. « En moins de trois jours, je dois être en mesure d’être en ordre de marche pour eux. Traduction : je dois pouvoir mettre à leur disposition un ou plusieurs collaborateurs pour un projet qui se lance », souligne-t-il.

Quel que soit le contexte dans lequel il évolue, un bon manager doit sans cesse faire preuve d’anticipation

Pour ne pas se laisser[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

À l’heure où les collectivités ont largement digéré la décentralisation, elles doivent désormais passer à une nouvelle étape. Où nécessité climatique et nouvelles manières de manager peuvent se rejoindre pour inventer un monde...

26/04/2022 |
L’esprit commando transposé au management

L’esprit commando transposé au management

Méthode FunWork : Ici et là

Méthode FunWork : Ici et là

Bâtir une cathédrale, c’est simple, la prendre sur le nez c’est encore plus simple  !

Bâtir une cathédrale, c’est simple, la prendre sur le nez c’est encore plus simple  !

Plus d'articles