Conférence environnementale : des réactions positives mais des attentes sur les mesures et les moyens

La Rédaction

Sujets relatifs :

En clôture de la conférence environnementale, les participants ont affiché leur déception sur le manque de mesures concrètes alors qu'ils avaient salué le cap fixé par le Président lors de l'ouverture. Il faudra donc attendre quelques jours pour connaître la feuille de route des actions concrètes et surtout les moyens à mobiliser.

Malgré tout, un certain nombre de mesures se dessinent.

Une hausse de la TGAP sur les polluants atmosphériques est envisagée dès 2013, un objectif de 2 litres aux 100 km pour les véhicules d'ici 10 ans mais rien sur la fiscalité du diesel.

Du côté du BTP, des bonnes nouvelles avec le chantier « essentiel » de la rénovation thermique des bâtiments. Un guichet unique de la rénovation regroupant tous les organismes de financement sera institué. Le tiers-investisseur qui se rémunère sur les futures économies d'énergie sera créé.

Concernant la biodiversité, celle-ci s'est taillée une bonne place dans les annonces : une agence nationale dès 2013 (sur le modèle de l'Ademe) avec plusieurs chantiers : l'artificialisation des sols, un nouveau modèle agricole, la réduction des pesticides, la préservation de la biodiversité marine et bien entendu, les trames vertes et bleues (avec publication des textes début 2013).

L'énergie n'a pas été en reste avec l'annonce de la fermeture de Fessenheim, l'interdiction de la fracture hydraulique des gaz de schiste, l'annonce de la simplification administrative pour l'éolien (on peut rêver !) et le photovoltaïque ainsi que de nouvelles conditions économiques.

En revanche, la santé-environnement est la grande absente dans les annonces alors qu'un sondage réalisé avant la conférence avait montré que c'est la santé qui arrivait en tête des préoccupations des français pour plus de 50 % d'entre eux !...

Joël Graindorge, Directeur général des services techniques.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles