Conseil unique d'Alsace: première réunion du "groupe projet"

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le "groupe projet" qui doit plancher sur la création du futur Conseil unique d'Alsace, destiné rassembler à terme les deux conseils généraux et le conseil régional, s'est réuni samedi matin à Strasbourg, un premier rendez-vous destiné à examiner les principales pistes de travail(...)

Ce "groupe projet" réunit 50 membres, dont les présidents des Conseils généraux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, ainsi que le président de la région. Quarante-sept suppléants y siègent également.

"Cette première réunion était surtout formelle, l'objectif était d'installer ce groupe projet et de mettre en place un calendrier de travail", a expliqué Philippe Richert, président de la Région et ministre des Collectivités.

Le destin de l'Alsace

"Les décisions que nous avons à prendre ne se mesureront pas à des effets immédiats et passagers. Elles influeront sur le destin de l'Alsace et de l'ensemble de nos concitoyens pendant des décennies et des décennies", a ajouté M. Richert en évoquant "une mission historique".

Le "groupe projet" doit se réunir à cinq reprises d'ici la fin juin. Il examinera notamment les attributions qui seront octroyées au futur Conseil unique d'Alsace, et ils doivent également organiser un référendum qui sera soumis aux Alsaciens fin 2012 ou début 2013.

Coquille vide

"Nous ne voulons pas construire une coquille vide, mais un projet partagé, riche de sens pour les Alsaciens", a dit de son côté Charles Buttner, président du Conseil général du Haut-Rhin.

"Aucune autre région française n'est allée aussi loin dans la prise en main de son destin politique", s'est aussi réjoui Guy-Dominique Kennel, son homologue bas-rhinois.

Les élections nationales à venir ne devraient pas perturber le processus de création de ce Conseil unique d'Alsace: "Nicolas Sarkozy et François Hollande ont annoncé publiquement qu'ils portent intérêt à ce processus, on peut compter sur eux", a dit Philippe Richert.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles