abonné

Contentieux de la pollution de l’air : quel temps pour demain ?

Max Boiron-Bertrand

Sujets relatifs :

,
Contentieux de la pollution de l’air : quel temps pour demain ?

514_changement_management

© Delphotostock - adobestock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Les premiers jugements rendus par différents tribunaux administratifs ont reconnu la gestion fautive de l’État des dépassements des seuils de pollution. L’avenir de ce contentieux interroge : la faute a toujours été retenue par les tribunaux, qui n’ont rejeté les requêtes indemnitaires que sur l’absence de lien de causalité entre la faute de l’État et les préjudices invoqués. Ces requêtes vont-elles un jour aboutir ?

bannière JE

Article publié le 24 janvier 2020

Nous sommes aujourd’hui à l’aube du contentieux de la responsabilité de l’État dans la gestion fautive des dépassements des seuils de pollution ((Tels qu’ils ont été fixés par la directive du Parlement européen et du Conseil du 21 mai 2008 concernant la qualité de l’air ambiant et un air[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles