abonné

Contractuels : comment bien définir ses besoins avant d’embaucher

Laetitia Batazzi

Sujets relatifs :

, ,
Contractuels : comment bien définir ses besoins avant d’embaucher

audit_recrutement

© AKS

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Avant d’embaucher des agents non titulaires, quelques préalables s’imposent, au premier rang desquels une bonne définition des besoins. Il s’agit avant tout pour l'autorité territoriale de sécuriser le fondement et le régime juridique de ces contrats, toujours sensibles.

Afin de pouvoir gérer efficacement le recrutement des agents non titulaires, il convient - en amont - de procéder à une analyse détaillée des réels besoins de la collectivité. Ces besoins seront préalablement définis sur une durée et éventuellement associés à des emplois permanents. Il s'agit pour l'autorité territoriale de sécuriser le fondement et le régime juridique de ses contrats.

Les besoins ponctuels, sur des emplois non permanents

Les besoins ponctuels, sur des emplois non[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles