abonné

Contrat de projet FPT : cheval de Troie d’une nouvelle forme de précarité ?

Séverine Cattiaux

Sujets relatifs :

,
Contrat de projet FPT : cheval de Troie d’une nouvelle forme de précarité ?

533-prosp-bertrand

© Frédérique Bertrand

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Emblématique et controversé, le contrat de projet, sorte de CDD à un coup, débarque en 2020 dans les collectivités. À la veille de la sortie des décrets d’application, l’accueil est plutôt bon chez les DRH, alors que les syndicats font grise mine. Les uns et les autres pointent les écueils.

Projet de crèche, école à construire, centre aqualudique, requalification d’un quartier, services à fusionner, audit à mener, événementiel, nouveau management à mettre en place, système de tri sélectif à tester, agenda 21, projet européen, contournement autoroutier, etc. Et qui pour remplir toutes ces missions dans la fonction publique territoriale en 2020 ? Des « contrats de projet », répondent les différents responsables de collectivités, quand on les[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles