Corse : la lutte contre la délinquance financière sans moyens

La Rédaction

Sujets relatifs :

De nombreux assassinats en Corse sont liés à des affaires financières mais le pôle économique et financier régional du tribunal de Bastia chargé de lutter contre cette forme de délinquance n'a plus ...

...les moyens de le faire, déplorent des magistrats en poste dans l'île.

Ce pôle, spécialisé dans la lutte contre la délinquance financière, notamment dans les collectivités locales, avait été créé après l'assassinat, en 1998, du préfet de Corse Claude Erignac. Ce fut le premier créé en France.

"Aujourd'hui, beaucoup d'assassinats en Corse sont liés à des affaires financières et je constate que les affaires n'avancent pas beaucoup", a déclaré vendredi l'avocat général au parquet général de la cour d'appel de Bastia Francis Battut, au micro de France Bleu Radio Corse Frequenza Mora.

M. Battut a été le premier responsable du pôle économique et financier de Bastia qu'il a dirigé durant cinq ans.

"De 1999 à 2004, les affaires sortaient", a indiqué M. Battut, précisant qu'une "quarantaine de dossiers étaient traités au début" du fonctionnement du pôle régional.

Le pôle régional est spécialisé dans la lutte contre la délinquance financière, notamment le favoritisme dans les marchés publics, les prises illégales d'intérêt et autres malversations liées à l'activité des collectivités locales.

M. Battut a souligné que ce pôle était composé au début d'un représentant du parquet, d'un juge d'instruction spécialisé dans les affaires financières et de trois assistants spécialisés alors qu'il n'y en a plus qu'un aujourd'hui.

Membre de l'Union syndicale des magistrats, Jean Leandri, du tribunal de grande instance d'Ajaccio, a déploré sur la même antenne le "naufrage" de ce pôle, devenu "une coquille vide".

Pour M. Battut, "il faut donner des moyens supplémentaires à la justice en Corse mais il faut aussi une volonté politique" pour lutter contre la délinquance financière et le crime organisé.

Un séminaire gouvernemental réunissant les ministres Manuel Valls (Intérieur), Christiane Taubira (Justice), Pierre Moscovici (Économie) et Jérôme Cahuzac (Budget) sera consacré la semaine prochaine à cette question.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

1607 heures : le Conseil constitutionnel a-t-il vraiment sonné la fin de la récréation ?

1607 heures : le Conseil constitutionnel a-t-il vraiment sonné la fin de la récréation ?

Même le Conseil constitutionnel le dit, les 1607h c’est pour tout le monde. Question d’équité. Mais si, derrière ces grands principes, se cachait davantage de subtilité ? Peut-être pas jusqu’à rouvrir le débat, quoi que…Fin...

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

Plus d'articles