abonné

Critères de sélection : l’administration est liée… par ses propres règles

Etienne Colson

Sujets relatifs :

, ,
Critères de sélection : l’administration est liée… par ses propres règles

encercler

© Adam

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Rien n’oblige une collectivité à informer les candidats à l'attribution d'une délégation de service public des modalités de mise en œuvre des critères de sélection. Mais si elle fait ce choix, impossible de revenir en arrière. Elle doit se conformer aux contraintes qu’elle s’est elle-même fixées. Au risque de sérieux ennuis judiciaires.

Les collectivités territoriales gèrent des services publics. Elles sont libres d’en choisir le mode d’exécution : soit elles l’exploitent seules par leurs propres moyens, humains et matériels. Soit elles en confient la gestion à un opérateur économique. Dans le second cas, on dit qu’elles délèguent ledit service, le contrat liant l’administration (dite « autorité délégante ») à l’opérateur étant[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles