Culture et numérique : qu'attendre du nouveau gouvernement ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

,

Ca y est, le gouvernement Ayrault est enfin nommé ! Après des semaines de spéculations qui avaient débuté bien avant le premier tour de l'élection présidentielle, on sait enfin qui occupera les ministères susceptibles d'influer sur notre quotidien professionnel. Toutes deux pressenties de longue date pour jouer un rôle dans leurs domaines respectifs, Aurélie Filippetti (Culture et communication) et Fleur Pellerin (PME, innovation et économie numérique) ont fait leurs premiers pas ministériels jeudi dernier.  

La jeunesse des deux ministres sera, on l'espère, un atout pour traiter des questions liées au numérique et à l'accès à la connaissance. Leur prise de position commune contre ACTA pendant la campagne électorale est sur ce point une bonne nouvelle et témoigne de leur compréhension des enjeux de ce traité, que la France, en principe, ne ratifiera pas. Elles appellent notamment à une adaptation du droit d'auteur ; reste à voir de quelle façon...

Aurélie Filippetti étant elle-même écrivain, nous pouvons attendre de sa part un positionnement nouveau et espérer une réécriture plus équilibrée du texte sur les oeuvres indisponibles et orphelines, critiquée de toutes parts et servant avant tout les intérêts des éditeurs. Peut-être parviendra-t-elle également à faire faire machine arrière à Pierre Moscovici (Finances) et Jérôme Cahuzac (Budget) en matière de TVA sur le livre...

Sans grande expérience préalable sur les questions numériques, il se dit que Fleur Pellerin s'est réellement emparée du sujet durant la campagne de François Hollande et, si l'on en croit Owni - dont le fondateur, Nicolas Voisin, siège au Conseil national du numérique - elle aurait même réussi à s'imposer dans ce secteur.

Notons enfin la présence au gouvernement de Najat Vallaud-Belkacem qui, comme le rappelle Owni dans son intéressant Who's who gouvernemental, avait ouvertement pris position en 2009 contre Hadopi. Par ailleurs, François Hollande a choisi pour directrice de Cabinet Sylvie Hubac, spécialiste de la propriété intellectuelle (lire son portrait sur Ecrans), et pour conseiller médias et culture David Kessler (France Culture, Les Inrocks...).

A lire également :
- Décret du 16 mai 2012 relatif à la composition du Gouvernement (JO du 17 mai). Les décrets sur les attributions et cabinets de chaque ministre restent à suivre...
- Les applis d'Owni et de Rue89 pour mieux connaître les membres du gouvernement. Celle d'Owni permet d'accéder à une biographie rapide des ministres, ainsi qu'à leurs principales "médailles" et "casseroles". Celle de Rue89 permet de faire ressortir les ministres correspondants à certains critères, plus ou moins anecdotiques (âge, sexe, a fait l'ENA, vit avec un(e) journaliste, déjà élu...).

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles