De l'huile pour les chaufferies

La Rédaction

Sujets relatifs :

Sita Sud Ouest vient de créer une société, Yellowbio, en partenariat avec Arnaud Chedhomme, un industriel du Sud Ouest. Son objet : récupérer les huiles alimentaires usagées pour les valoriser en biocombustibles.

Pour l'instant, des essais ont été engagés pour homologuer ce déchet comme combustible potentiel dans les fours, cimenteries ou chaudières industrielles.

La société indique qu'elle a déjà passé un marché de près de 200 000 ¤uros avec la Communauté d'agglomération de La Rochelle, marché qui concerne la collecte, le traitement et le réemploi de ces huiles en appoint d'une chaufferie bois.

Pour être attractif, le prix du mètre cube de l'huile filtrée devrait être de 700 ¤uros environ (soit un prix inférieur d'un tiers à celui du fuel).

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles