débits de boissons à consommer sur place : les conditions tenant au débitant

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'article L 3332-1-1 oblige le débitant à emporter à consommer sur place à suivre la « formation spécifique sur les droits et obligations attachés à l'exploitation d'un débit de boissons ». Par contre, le débitant à consommer sur place ne devra pas obtenir le permis de vente de boissons alcooliques la nuit, s'il vend ces boissons entre 22 heures et 8 heures (L3331-4 CSP).Ce permis sera réservé aux débitants à emporter et aux restaurants qui ne sont pas en même temps des débits de boissons.

Elle donne lieu à la délivrance d'un permis d'exploitation valable dix années. À l'issue de cette période, la participation à une formation de mise à jour des connaissances permet de prolonger la validité du permis d'exploitation pour une nouvelle période de dix années. Il convient de noter que le formulaire cerfa exige la déclaration de nationalité du débitant. En effet, la nationalité française est exigée pour tenir un tel débit. Les européens communautaires le peuvent également, ainsi que certains étrangers auxquels ce droit est accordé par des traités internationaux.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles