Decaux perd une bataille

La Rédaction

Sujets relatifs :

Les huit usagers qui avaient déposé plainte en décembre dernier contre la Sopumi, filiale de JCDecaux qui exploite les vélos en libre-service parisiens, les Velib', ont finalement obtenu gain de cause en passant par une procédure de conciliation. Ils s'étaient vus débiter de leurs comptes des sommes comprises entre 100 et 150 euros, la Sopumi les accusant d'avoir mal raccroché leurs bicyclettes. Les plaignants, qui niaient leur responsabilité, ont finalement obtenu d'être remboursés ; ils n'iront donc pas jusqu'au procès.
Source : Le Parisien / La Quotidienne

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles