abonné

Décharge de fonction : pourquoi un vrai tableau des emplois est utile à tout le monde

Annie Letty Keribin

Sujets relatifs :

, ,
Décharge de fonction : pourquoi un vrai tableau des emplois est utile à tout le monde

Group of people or office workers sitting around table and discussing work issues against SCRUM task board with sticky notes. Team working under project. Vector illustration in flat cartoon style.

© ADOBESTOCK

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Voici venir l’automne : les premières feuilles de « décharges » tombent. Qu’on le souhaite vraiment ou pas, reclasser la question va se poser. Et elle contraint l’élu comme le DGS. Et voilà qu’un respect scrupuleux de la règle offre en réalité à tout le monde un peu de liberté.

L’été a vu l’installation (ou la réinstallation) des équipes politiques et parfois, déjà, l’arrivée du successeur du directeur général (en utilisant l’artifice de DGA ou dircab… le poste n’étant pas juridiquement vacant). Les premiers fonctionnaires sur la sellette qui n’ont pas trouvé de point de chute dans cette phase de mercato, vivent la pseudo période d’observation.

Dès le 1er décembre

Lorsque le dialogue le permet ou avec l’assistance d’un tiers[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles