Déchets d'emballages plastiques : Eco-Emballages étudie l'incinération !

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le communiqué du 27 mai dernier de la Société Eco-Emballages est particulièrement étonnant et pose question.

L'éco-organisme qui (comme chacun le sait) est mandaté pour la filière des déchets d'emballages ménagers vient d'annoncer qu'il lance un appel à projets sur « les modes de valorisation alternatifs au recyclage matière des déchets d'emballages en plastique ».

Il proposerait de financer des projets promouvant la valorisation énergétique, notamment le recyclage chimique (transformation en mélange d'hydrocarbures liquides ou scission avec retour au monomère).

Une autre filière, celle de l'incinération à haut rendement, pourrait aussi faire l'objet d'une aide. Pour les projets retenus, une aide « plafond » de 100 000 ¤uros dans le cadre d'une enveloppe totale d'un montant de 500 000 ¤uros est envisagée.

Le taux de l'aide serait de 50 % du coût du projet avec une aide complémentaire de l'Ademe.

Ce financement est surprenant puisque les missions qui ont été assignées à Eco-Emballages par les pouvoirs publics et dans le cadre de l'agrément portent essentiellement sur le recyclage : l'objectif était en particulier d'atteindre (ce qui n'a pas été le cas) 75 % de recyclage fin 2012 contre 67 % en 2011. L'autre mission était d'arriver à financer 80 % des coûts nets de référence d'un service de collecte et de tri optimisé. Et là encore, cet objectif n'est toujours pas atteint malgré les affirmations de l'éco-organisme.

Enfin, une expérimentation est en cours sur la possibilité de valorisation/recycler la totalité des emballages plastiques. Les résultats seraient-ils déjà connus ? Eco-Emballages affirme déjà que 25 % ne pourraient pas entrer dans une filière de recyclage, ce qui (d'après eux) justifie indirectement cet appel à projets !

Joël Graindorge, Directeur général des services techniques.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles