Dépendance, 5e risque : faut-il espérer du Parti socialiste ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

François Hollande a récemment désigné son équipe de campagne. Le « chargé du dossier personnes âgées », au sein du « pôle Santé, social, personnes âgées et handicap », est Luc Broussy, conseiller général du Val d'Oise et directeur de publication d'EHPA Presse.

La présence de Luc Broussy au sein de cette équipe nous amène donc à évoquer un rapport, passé plutôt inaperçu au moment de sa publication, qu'il écrivit il y a quelques mois sur le sujet de la « réforme de la dépendance ».

Un rapport qui nous interroge tout particulièrement désormais : les opinions que Luc Broussy y exprime sont-elles uniquement les siennes ou donnent-elles un avant-goût de la future politique du Parti Socialiste sur ce sujet ?

Rappel : l'inégalité de traitement des personnes handicapées selon leur âge

(La lecture de ce passage peut allégrement être sautée par les personnes au fait des différences entre la PCH et l'APA et autres joyeusetés de même acabit...)

Avant d'analyser quelques passages de ce rapport, un petit rappel, sur l'une des spécificités de la France : avoir inscrit dans ses dispositifs une mesure qui officialise de moins bien aider, accompagner, les adultes handicapés âgés que les moins âgés.

Évoquons-la en prenant un exemple très concret. Imaginons deux soeurs, l'une âgée de 59 ans, l'autre de 61 ans. Elles ont un accident de voiture [1] à la suite duquel elles se retrouvent toutes les deux dans la même situation, par exemple de ne plus pouvoir se faire à manger ou se laver seules. Elles sont dans la même situation de handicap mais ne vont pas disposer des mêmes aides. Car l'une a moins de 60 ans : elle est considérée comme une adulte handicapée. Il existe un dispositif, qu'on appelle la PCH (prestation de compensation du handicap), destiné à financer les aides humaines et matérielles nécessitées par les activités de la vie quotidienne que la personne ne peut plus accomplir elle-même. Cette aide n'est pas limitée : que la personne, selon son handicap, ait besoin de deux heures d'aide par jour ou de vingt heures d'aide par jour, le dispositif les couvre.

suite : http://jerpel.fr/spip.php?article313

par Jérôme P.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles