Des postiers refusent de distribuer des tracts FN

La Rédaction

Sujets relatifs :

Des postiers rattachés aux centres de distribution d'Aups et de Barjols (Var) ont refusé de distribuer des documents de campagne du Front National en dépit d'un contrat de "publipostage" signé avec la direction de La Poste, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.
"Des postiers de Salernes et certains de Barjols ont refusé de distribuer un document de Geneviève Blanc, candidate dans la 8e circonscription du Var, malgré le contrat signé avec la direction de La Poste", a déclaré à l'AFP le directeur de campagne de la candidate, Régis Chevrot.
Le contrat porte sur un montant de près de 4.000 euros sur la distribution de 53 à 55.000 tracts.
La direction régionale de La Poste précise qu'"une infime minorité d'agents" sont concernés et que la quasi totalité des tracts a pu être distribuée.
Selon le FN, les postiers ont "dénoncé le fait que les documents n'étaient pas sous pli" - "une pratique courante depuis 2006, souvent pour des contraintes budgétaires", précise-t-on à La Poste - avant de "déclarer se refuser à distribuer des tracts politiques".
"Des fonctionnaires ont même été trouvés pour remplacer les postiers dont certains se sont mis en maladie", a assuré le responsable frontiste, ce que n'a pas confirmé l'établissement.
"En tant que service public, on doit traiter avec impartialité et équité tous nos clients (...) à condition que le parti politique soit légal et que le contenu de l'imprimé ne soit pas contraire à l'ordre public, aux bonnes moeurs et respectent les lois de notre pays", a expliqué La Poste, ajoutant que "le client pouvait se retourner contre eux si le service n'était pas rendu".
Pour l'heure, aucune plainte n'a été déposée mais le FN se réserve le droit de le faire, "pour non respect de contrat". "Nous demanderons alors le remboursement des frais de confection des documents, des dommages et intérêts et, si l'écart des voix est faible entre notre candidate et les autres, nous introduirons un recours en annulation de l'élection", a affirmé M. Chevrot.
Les facteurs réfractaires s'exposent à des "sanctions", a-t-on prévenu à La Poste, même si "ce n'est pas à l'ordre du jour à ce stade".
cd-anb/cld

Retrouvez toute l'actu des législatives dans notre dossier thématique "Législatives 2012"

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles