Désertion parlementaire

La Rédaction

Sujets relatifs :

Les bancs de l'Assemblée nationale sont restés vides une bonne partie du mois de janvier. A l'origine de cette désertion, la période des voeux, auxquels les députés souhaitent assister pour se rapprocher de leur électorat, à un an et demi de l'élection présidentielle. "On sait que l'échéance sera compliquée ne serait-ce que parce que la crise est là. Il faut faire beaucoup de pédagogie. Plus on approche des échéances, plus il est normal d'être au contact des électeurs", a estimé Yves Jégo, récemment interrogé sur ce phénomène. Et d'ajouter non sans franchise le "souci et l'envie d'être plus proche de ceux à qui vous allez demander leur confiance dans quelques mois".

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

La dernière Lettre du Cadre vient d'arriver. Au sommaire : ces déchets que nous ne préférons réduire plutôt que réduire, un énième épisode du management en temps de crise, le renouveau des instances médicales dans les...

24/06/2022 |
Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Plus d'articles