Devedjian lâche sa dir'cab suite à un livre

La Rédaction

Sujets relatifs :

Patrick Devedjian a annoncé mardi qu'"il sera mis fin aux fonctions" de sa directrice de cabinet Marie-Célie Guillaume auteure d'un livre relatant la guerre entre le président du conseil général des Hauts-de-Seine et Nicolas Sarkozy, dans l'édition Hauts-de-Seine du Parisien.

Sous des apparences de fable politique, "Le Monarque, son fils, son fief" (éd. du Moment) décrit les coulisses de la "Principauté" où les relations tendues entretenues par Patrick Devedjian, "L'Arménien", et le "Monarque", Nicolas Sarkozy, sont envenimées par l'ambition du "Dauphin".

Mardi dernier, le bureau politique de l'UMP des Hauts-de-Seine avait demandé à Patrick Devedjian de sanctionner sa plus proche collaboratrice, considérant que les "attaques récentes, au travers d'un ouvrage ou de déclarations de presse, doivent être condamnées avec une extrême sévérité".

Comme le président du conseil général s'y était alors engagé auprès du bureau, "il sera mis fin aux fonctions" de Marie-Célie Guillaume "suspendue sans traitement depuis le 14 juin", a affirmé mardi Patrick Devedjian.

Pour autant, il s'est gardé de donner une date: "Il y a un Code du travail. Un président du conseil général a le devoir de le respecter comme tout un chacun".

Patrick Devedjian estime que ce livre "est un prétexte", affirmant ne pas savoir "si les manoeuvres sont dirigées contre le livre ou contre (lui)". Le président du conseil général fait face à l'opposition d'une grosse partie des élus de sa majorité, parmi lesquels Jean Sarkozy.

"Il y a déjà eu Neuilly, l'Epad puis tous les problèmes pendant plusieurs années au conseil général... et ça continue. (Jean Sarkozy) aurait tort de me prendre pour David Martinon", (ex-porte-parole de l'Elysée et candidat à la mairie de Neuilly lâché en pleine campagne par l'UMP), a prévenu le député-maire d'Antony.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles