Dieppe : les agents municipaux pourront consulter un psy

La Rédaction

Sujets relatifs :

Lors des voeux aux agents, le maire et le directeur général des services n'ont pas nié un mal-être ambiant. Appel a été fait à un psychologue et un diagnostic va être réalisé.

Féliciter, mettre en avant, souder, mais aussi comprendre, écouter, rassurer, encourager tout en invitant à maintenir le cap fixé... Voilà tour à tour les accents que Jean-Luc Bonnechère, directeur général des services de la mairie, puis le maire, Sébastien Jumel, ont donnés à leur discours, lors de la cérémonie des voeux adressés aux agents municipaux, mardi soir, à l'Hôtel de ville.

Un diagnostic des risques psychosociaux à mettre en place
Une tonalité empreinte de colère après que Les Informations dieppoises ont évoqué, le jour même, le malaise vécu par le personnel municipal et parlé du suicide de deux agents en 2011. Pour autant, aucun lien ne peut être établi entre ces événements tragiques et le stress ressenti par le personnel.
Un mal-être qui trouverait en partie sa source dans la réorganisation des services de la mairie opérée début 2011 (lire ci-dessous) et mis en avant par les représentants syndicaux depuis plusieurs mois. Un malaise qui n'est pas nié par la mairie.
« Le changement qui est toujours, objectivement, une source d'inquiétude, ne s'inocule pas par voie intraveineuse », a souligné Jean-Luc Bonnechère qui considère que la démarche engagée nécessite « de la constance et de la patience. »
Le directeur général des ser- vices a aussi insisté sur « la contrepartie de ces efforts légi- times que la collectivité nous demande », tout en rappelant que cette dernière est garante, entre autres, des conditions de travail et de la qualité du dialogue social.
Aussi, un service « prévention et santé au travail » a été mis en place début 2011 afin de prévenir les risques professionnels. La démarche d'assistance au personnel se renforce, en outre, cette année, avec l'engagement « d'un diagnostic des risques psychosociaux avec le concours d'un psychologue. » Jean-Luc Bonnechère a tout de même voulu préciser que la recrudescence du stress au travail s'observe à l'échelle nationale et européenne.

 

Lire la suite

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles