Dommages collatéraux à Marseille ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

Eugène Caselli est sorti libre de toute charge du bureau du juge. Mais si le temps devait se gâter pour lui, les affaires marseillaises pourraient bien faire perdre à la gauche locale un des fleurons de son pouvoir : la Communauté urbaine de Marseille. Le juge a en effet déjà mis en examen et à placé sous contrôle judiciaire de nombreux élus. Si le président de la CU devait être à son tour empêché, ce serait alors à son premier vice-président, l'UMP Renaud Muselier, de le remplacer. A la suite de l'élection surprise d'Eugène Caselli contre Renaud Muselier à la tête de MPM, le nouveau président avait en effet fait un geste d'apaisement en promettant une gestion partagée et en offrant le poste de n°2 à l'homme qu'il venait de battre. Rappelons que la gauche n'a pas la majorité dans l'assemblée intercommunale.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles