Droit de recours des associations et autorisations d'urbanisme : la sécurité juridique prime

La Rédaction

Sujets relatifs :

Il n'était pas rare de voir des associations se créer dans l'objectif affiché et exclusif de contester un permis de construire d'ores et déjà délivré, ce qui s'avérait utile lorsque les membres de ces associations n'étaient pas eux-mêmes recevables à contester, à titre individuel, les autorisations d'urbanisme accordées au constructeur.
Or, l'article L.600-1-1 du Code de l'urbanisme, issu de la loi ENL du 13 juillet 2006 et suggéré par l'AMF, a mis un terme à cette situation, puisque désormais une association n'est recevable à agir contre une décision relative à l'occupation du sol (permis de construire, d'aménager, de démolir ou déclaration préalable) qu'à condition que le dépôt de ses statuts en préfecture soit intervenu avant l'affichage en mairie de la demande du pétitionnaire, affichage prescrit par les dispositions de l'article R.423-6 du Code de l'urbanisme.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles