Eau potable : le centre d'analyse stratégique propose une optimisation de sa gestion

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le Centre d'Analyse Stratégique (CAS) qui est une institution d'expertise liée au premier ministre a présenté trois notes d'analyses concernant la gestion de l'eau.

Le constat est un renchérissement progressif du prix lié à une baisse de la consommation et à des risques futurs de pénurie. Il faut donc préserver l'eau en quantité et en qualité. C'est pourquoi, le CAS livre un certain nombre de préconisations.

Le prix a augmenté, notamment avec les obligations environnementales et la mise en conformité de la quasi-totalité des stations d'épuration : un investissement de 75 milliards entre 1991 et 2011 !

Comme les contraintes réglementaires ne vont pas diminuées (malgré le choc des normes), les services vont être obligés de rationaliser (encore plus) les dépenses. Le CAS préconise une séparation des budgets (eau, assainissement et budget général) mais ceci n'est pas très nouveau et c'est la règle pour la majorité des collectivités.

Il faudrait d'après lui, « permettre aux collectivités de se constituer des réserves budgétaires d'une année sur l'autre » (ce qui est déjà possible à condition d'adopter un programme d'investissement) et de pouvoir placer sur des comptes rémunérés les excédents eau et assainissement (ce qui est interdit). Encore faut-il en avoir ?

Face aux risques concernant la ressource en eau, le CAS conseille de « mettre en place dès aujourd'hui des mesures d'adaptation essentielles ». Le problème essentiel est de réduire les pertes considérables dues aux fuites d'eau. C'est déjà un souci et un objectif de la plupart des services mais « aller plus loin » demandera des moyens financiers !

Enfin, il conseille la tarification progressive de l'eau. C'est un objectif louable sur le plan environnemental mais c'est aussi un bon moyen de réduire la consommation... donc les recettes !

De plus, il faut rappeler que la tarification progressive (si c'est la seule mesure mise en place) a une portée environnementale mais elle n'a rien de social !

En conclusion, une expertise pointue aux conclusions limitées !

Joël Graindorge, Directeur général des services techniques.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Accès à la culture  : une idée belge

Accès à la culture  : une idée belge

La où nous peinons à offrir des "Pass culture" permettant un accès complet et bon marché à nos musées, les Belges, Suisses et Allemand on une longueur d'avance. Peut-être pourrions-nous nous en inspirer ?Peut-être le haut...

19/10/2021 | Culture
Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Éditorial - La vraie richesse de nos territoires

Éditorial - La vraie richesse de nos territoires

Plus d'articles