Eclaircies dans un ciel d'orage

La Rédaction

Sujets relatifs :

Grèce, Espagne, divergences franco-allemandes ... Il faut un moral d'acier à la nouvelle équipe gouvernementale pour ne pas succomber au pessimisme le plus noir. L'horizon du futur est lourdement chargé de noirs nuages d'orage. Quelques rayons de soleil apparaissent néanmoins çà et là.

Le premier nous vient de l'INSEE qui a interrogé les chefs d'entreprise de l'industrie manufacturière. Ceux-ci sont plutôt optimistes pour l'année à venir. Ils envisagent des investissements "soutenus" en 2012, en hausse de 6% par rapport à 2011, selon l'enquête trimestrielle INSEE. Ceci confirme la forte hausse de leur investissement en 2011 avec un bond de 11% par rapport à 2010, révisé en hausse d'un point par rapport à leurs estimations de janvier de la même année.

Les effets de cycle se manifestent puisque c'est le secteur des matériels de transport et notamment de l'automobile qui anticipent des dépenses d'équipement en hausse de +28% en 2012.

On retrouve des hausses également dans les secteurs des industries agricoles et alimentaires (+6%), et les équipements électriques, électroniques, informatiques (+7%, comme en 2011).

Bien sûr, l'Insee rappelle que cette enquête ne s'adresse qu'aux entreprises industrielles (production, transport et distribution d'électricité, de gaz et d'eau exclus) et que les investissements de cette branche économique ne représentent qu'un quart de l'investissement productif en France.

Parallèlement, une enquête annuelle de Pôle emploi relève par ailleurs des prévisions d'embauches en 2012 supérieures à celles de 2011. Pôle emploi fait état de plus de 1,6 million de projets de recrutements, que ce soit pour répondre à un surcroît d'activité ponctuel, créer un poste ou remplacer un départ, dans les entreprises privées et dans une partie du public.

Par contre, la polarisation urbaine se poursuit. Les plus gros bassins recruteurs se situent en Ile-de-France et autour des grandes agglomérations (Nantes, Bordeaux, Toulouse, Lyon, Marseille, Nice).

Les postes proposés sont des emplois durables (CDI ou CDD de six mois ou plus). Et l'hôtellerie-restauration, avec 14% des projets, constitue le premier vivier de recrutement.

Par contre, 43% des prévisions d'embauches devraient faire face à d'importantes difficultés de recrutement. Ceci concernerait 684.600 emplois potentiels qui pourraient ne pas trouver preneurs en 2012.

Dans les services aux entreprises, ces situations concernent aussi bien des métiers avec des niveaux faibles de qualification et d'autres à très hauts niveaux comme ingénieurs, cadres d'études et R&D informatique.

Rien n'est parfait mais globalement ce sont des nouvelles qui devraient nous inciter à un peu d'optimisme. Souvenons-nous que les prévisions économiques ne peuvent s'améliorer que sur la base de la confiance des entrepreneurs dans leur futur et celle-ci semble encore de mise.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

1607 heures : le Conseil constitutionnel a-t-il vraiment sonné la fin de la récréation ?

1607 heures : le Conseil constitutionnel a-t-il vraiment sonné la fin de la récréation ?

Même le Conseil constitutionnel le dit, les 1607h c’est pour tout le monde. Question d’équité. Mais si, derrière ces grands principes, se cachait davantage de subtilité ? Peut-être pas jusqu’à rouvrir le débat, quoi que…Fin...

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

Plus d'articles