Ecole primaire : grogne des maires ruraux

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'association des maires ruraux de France (AMRF) a demandé à Nicolas Sarkozy, dans une lettre rendue publique lundi, de "revoir" la politique de fermetures de classes en primaire, jugeant que la politique actuelle du ministère de l'Education nationale "met en péril l'école rurale". "L'application d'une politique essentiellement comptable ne peut se concevoir pour l'école comme pour d'autres services publics", écrit l'AMRF dans une lettre adressée le 1er juin au président de la République. Le ministère prévoit la suppression de 8.967 postes d'enseignants du 1er degré en septembre, ce qui entraînera la disparition de 1.500 classes, en milieu rural comme en milieu urbain.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Richard Lioger : "Il faudrait créer un Pinel étudiant"

Interview

Richard Lioger : "Il faudrait créer un Pinel étudiant"

Le député Richard Lioger (LReM), avec David Corceiro (MoDem), a récemment remis un rapport d’information pointant l’insuffisance de l’offre de logements pour les étudiants et plus généralement pour les jeunes. Ce rapport, « Le...

21/01/2022 | JeunesseActus
Les missions du référent laïcité ont été précisées

Les missions du référent laïcité ont été précisées

Osez la parité !

Osez la parité !

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

Plus d'articles