Ecole primaire : grogne des maires ruraux

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'association des maires ruraux de France (AMRF) a demandé à Nicolas Sarkozy, dans une lettre rendue publique lundi, de "revoir" la politique de fermetures de classes en primaire, jugeant que la politique actuelle du ministère de l'Education nationale "met en péril l'école rurale". "L'application d'une politique essentiellement comptable ne peut se concevoir pour l'école comme pour d'autres services publics", écrit l'AMRF dans une lettre adressée le 1er juin au président de la République. Le ministère prévoit la suppression de 8.967 postes d'enseignants du 1er degré en septembre, ce qui entraînera la disparition de 1.500 classes, en milieu rural comme en milieu urbain.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles