Education et climat : faciliter les dynamiques partenariales

Education et climat : faciliter les dynamiques partenariales

© ©vegefox.com - stock.adobe.com

Lors du dernier congrès annuel de l’Andev, l’association et l’ADT-Inet ont souhaité « réunir ce qui les unit », lors d’une table ronde organisée en commun sur la thématique « éducation et développement durable ». Retour sur les convictions qui ont fondé ce travail.

Par Marie-Christine Delaunay, vice-présidente de l’Andev,(1) et Hervé Goux, membre du conseil d’administration de l’ADT-Inet (2), directeur général adjoint en charge de la transition à CY Cergy Paris Université

Quel est le constat ? Sans conteste, celui d’un réchauffement climatique sans précédent, comme le rappelle une nouvelle fois le dernier rapport du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, ndlr), celui de l’effondrement du vivant ou encore de l’accroissement des inégalités territoriales et sociales. Face à cette situation, nous avons un devoir d’agir comme le mettait en exergue le manifeste de l’ADT-Inet « anthropocène et pouvoir d’agir », celui notamment de s’interroger sur notre propre rôle, notre responsabilité mais aussi exploiter nos leviers d’action au sein de nos territoires ou de nos collectivités. Si les grandes orientations écologiques sont définies aux niveaux national et international, il est en effet certain que c’est par l’action concrète sur les territoires que va pouvoir se développer durablement ce pouvoir d’agir de chacun d’entre nous.

| Lire aussi :  Nicolas Soudon : "Les communes doivent planifier leur transition à leur échelle" |

La transition écologique n’est pas une transition technologique mais humaine, qui implique de passer d’un rapport de domination de la nature à un rapport d’intelligence, à réinterroger notre rapport à la planète, à nous-mêmes et aux autres. La dimension éducation apparaît en la matière essentielle. À ce titre, le rôle des collectivités est bien de créer, soutenir, animer, la transversalité des synergies nécessaires aux enjeux territoriaux de développement durable, dans une approche globale de l’enfant et de la sphère éducative, une appropriation des enjeux et expérimentations innovantes et interactives avec l’ensemble des acteurs du territoire.

Croiser les regards politique, scientifique, des acteurs des transitions, des cadres territoriaux était un des enjeux de la table ronde conclusive du congrès de Metz, pour que chacun puisse agir dans une approche globale et systémique. Si ce temps fort a été évalué comme très important par les congressistes, il nous importe aujourd’hui de poursuivre ce parcours pour que les collectivités territoriales soient véritablement facilitatrices d’une dynamique partenariale avec l’ensemble des acteurs et ressources du territoire, au bénéfice d’une société qui permet à chaque citoyen, dès l’enfance, de prendre en compte le monde qui l’entoure et d’agir durablement dans cet environnement complexe et relever collectivement ce défi maintenant et pour les générations futures, dans le respect de notre planète.

(1) Association nationale des directeurs et des cadres de l’éducation des villes et des collectivités territoriales.
(2) Association des dirigeants territoriaux et anciens de l’Institut national des études territoriales.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Moïra Tourneur : " Plutôt que moderniser leur centres de tri, les collectivités devraient se concentrer sur le réemploi"

Moïra Tourneur : " Plutôt que moderniser leur centres de tri, les collectivités devraient se concentrer sur le réemploi"

Pour la responsable du plaidoyer de Zero Waste France, les collectivités ne sont pas incitées financièrement à réduire la production de déchets. Et elles ne se tournent pas assez vers des solutions d’avenir, comme le traitement des...

Bientôt des menus à base de chanvre en restauration collective ?

Bientôt des menus à base de chanvre en restauration collective ?

Comment le climat change l’ingénierie territoriale

Comment le climat change l’ingénierie territoriale

« L’ESS pose une question simple : les gains d’une entreprise doivent-ils lui permettre de poursuivre son développement ? »

« L’ESS pose une question simple : les gains d’une entreprise doivent-ils lui permettre de poursuivre son développement ? »

Plus d'articles