Élections : le retour de l’expérimentation

Denis Courtois

Sujets relatifs :

,
Élections : le retour de l’expérimentation

© Britta und Ralph Hoppe - www.FooTToo.de

Vers une propagande électorale dématérialisée ? C'est en tout cas ce que préconise la commission nationale qui supervise tout cela.

La Commission supérieure du numérique et des postes (CSNP) qui s’occupe, comme son nom l’indique, des processus électoraux, vient de rendre quelques avis qui vont profondément modifier le processus électoral : la levée du moratoire sur l’expérimentation des machines électorales permettra d’éviter l’obsolescence de celles fonctionnant aujourd’hui !


Elle propose de « laisser le choix aux électeurs d’opter en faveur du maintien de la distribution postale ou de l’accès dématérialisé à la propagande élextoralec» et recommande que les pouvoirs publics assurent une promotion efficace de cette faculté d’accès à la propagande dématérialisée. Sous réserve de l’accord de la Cnil, l’ajout des téléphones portables et des adresses emails (issus des fichiers fiscaux ou sociaux) à l’identité des électeurs permettra sans doute de les solliciter à ce sujet... sans dire qui fera le boulot.

| Lire aussi :  Liste électorale et gens du voyage : la fin d'une discrimination |

La CSNP « ne se prononce pas majoritairement pour le vote par correspondance : si celui-ci est répandu dans certains pays voisins, il représente un défi logis- tique et nécessite un dispositif de contrôle fiable de l’identité des électeurs, qui prévienne la fraude no- tamment lors de la phase de stockage des bulletins de vote avant le dépouillement. Des expérimentations locales devraient au préalable être conduites pour s’assurer des effets du vote par correspondance sur le taux d’abstention. »


Bref, l’innovation et l’économie de moyens en ma- tière de vote ne sont pas pour demain : on conti- nuera à faire la queue républicaine pour voter et l’on jettera toujours autant de propagande électorale.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : il n'y a pas d’écologie punitive

Éditorial : il n'y a pas d’écologie punitive

Quand on parle d'écologie punitive, ce n'est pas les populations qu'on défend, c'est 'écologie elle-même qu'on refuse. Car en réalité, celles et ceux qui en ont réellement besoin, ne seront jamais punis par la protection de leur...

L'art de faire annuler son scrutrin

L'art de faire annuler son scrutrin

Françoise Gatel : "en démocratie, rien n’est définitivement acquis "

Françoise Gatel : "en démocratie, rien n’est définitivement acquis "

Les territoriaux sont des électeurs comme les autres !

Les territoriaux sont des électeurs comme les autres !

Plus d'articles