Elu bricoleur

La Rédaction

Sujets relatifs :

La cour d'appel de Nancy a condamné Claude Biwer, sénateur de la Meuse et maire de Marville, à 2 mois de prison avec sursis, 10 000 euros d'amende et 5 ans d'interdiction des droits civiques, civils et de famille. L'élu était poursuivi pour « prise illégale d'intérêt » : trois agents de la commune avaient travaillé à plusieurs reprises entre 2002 et 2005 à la rénovation de la maison personnelle du sénateur, ainsi qu'à l'aménagement d'un appartement attenant et à celui d'une auberge dont l'élu détient 60 % des parts. Il a annoncé qu'il allait former un pourvoi en cassation ; c'est désormais la seule manière pour lui d'échapper à l'inéligibilité.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles