Emplois francs et droit de vote des étrangers : annonces de Lamy

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le ministre délégué à la Ville, François Lamy, a dit "travailler" pour convaincre les parlementaires d'élargir le droit de vote aux élections locales à tous les étrangers, lors de la présentation de ses voeux mardi soir à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

"Il faut poursuivre dans les prochaines semaines le combat pour persuader les trente parlementaires qui nous manquent actuellement pour que le droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales soit une réalité avant les élections municipales de 2014", a-t-il déclaré.

"Sachez qu'aux côtés de vos parlementaires, j'y travaille", a-t-il ajouté lors de cette cérémonie, symboliquement délocalisée hors des murs de son ministère parisien.

François Lamy s'est également dit favorable à "l'expérimentation du récépissé lors des contrôles (de police) comme l'un des outils possibles de lutte contre les contrôles d'identité à répétition et au faciès".

Les deux mesures sont défendues par de nombreuses associations implantées dans les quartiers sensibles, comme le réseau AC Le Feu, né à Clichy-sous-Bois après les émeutes de 2005, mais semblent au point mort.

La première réforme, promesse de campagne de François Hollande, nécessite une modification de la Constitution qui ne peut être adoptée que par référendum - voie exclue par le président - ou par une majorité des 3/5ème des parlementaires, encore inexistante.

Quant au récépissé lors des contrôles d'identité, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a annoncé fin septembre l'abandon de ce projet déjà critiqué par le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

François Lamy a également annoncé aux habitants de Clichy-sous-Bois qu'ils expérimenteraient prochainement le dispositif des "emplois francs", qui doit également être testé à Grenoble, Marseille et Amiens.

Ces "emplois francs" visent à corriger les insuffisances des zones franches urbaines (ZFU), en renversant leur logique: les exonérations fiscales et sociales ne seront plus liées à l'implantation dans une zone sensible mais à l'embauche d'un jeune issu de ces quartiers.

Par ailleurs, le ministère a annoncé qu'un comité interministériel des villes aurait lieu le 19 février pour présenter les conclusions de la concertation entamée en octobre sur la refonte de la politique de la Ville.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

1607 heures : le Conseil constitutionnel a-t-il vraiment sonné la fin de la récréation ?

1607 heures : le Conseil constitutionnel a-t-il vraiment sonné la fin de la récréation ?

Même le Conseil constitutionnel le dit, les 1607h c’est pour tout le monde. Question d’équité. Mais si, derrière ces grands principes, se cachait davantage de subtilité ? Peut-être pas jusqu’à rouvrir le débat, quoi que…Fin...

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

Plus d'articles