Emprunts toxiques : Angoulême assigne Dexia

La Rédaction

Sujets relatifs :

La ville a assigné la banque Dexia devant le TGI de Nanterre pour faire annuler un emprunt toxique de 16 M d'euros souscrit par la précédente municipalité. Dénonçant l'échec des négociations visant à s'entendre sur des emprunts à taux fixes, la ville invoque un « défaut de conseil » de Dexia, qui n'a fourni « aucune information sur les risques et sur les clauses de sortie du contrat » de cet emprunt courant sur dix-sept ans. Depuis le 1er juillet 2011, le taux d'intérêt de l'emprunt, fixé pendant cinq ans à 4,8%, est passé à plus de 7% (le taux est indexé sur l'évolution de la parité dollar/yen), obligeant la ville à payer cette année 350 000 euros d'intérêts en plus.

Sur ce thème, lire notre article "Banques - collectivités : des relations à risques"

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles