Emprunts toxiques : deux communes forment un recours devant le Conseil Constitutionnel

Christine Cathiard

Sujets relatifs :

, ,
Emprunts toxiques : deux communes forment un recours devant le Conseil Constitutionnel

© Fekner

Christian Coigné, maire (UDI) de Sassenage (Isère), et Christophe Faverjon, maire (PCF) d'Unieux (Loire), ont dénoncé "le blanc-seing donné aux banques" par le projet de budget 2014 et annoncé la rédaction d'un recours devant le Conseil constitutionnel.

"L'article 60 du projet de loi de Finances (qui prévoit un fonds de soutien aux collectivités très endettées, ndlr) méconnaît l'intérêt général au profit de l'intérêt des banques", a dénoncé M. Coigné, au cours d'une conférence de presse jeudi."Cet article fait le choix d'un blanc-seing aux banques contre les collectivités locales et contre les contribuables", a renchéri M. Faverjon.

Les deux communes ont lancé des contentieux contre Dexia pour des emprunts toxiques souscrits dans les années 2000.

Le projet de budget 2014 organise dans son article 60 la constitution d'un fonds de soutien aux collectivités locales dont les finances sont grevées par des emprunts toxiques. Pour accéder à ce fonds, les collectivités seront obligées de renoncer à tout contentieux, en cours ou à venir. Ce dispositif dit "loi de validation" des emprunts toxiques vise à stopper l'inflation des contentieux, depuis un jugement rendu à Nanterre favorable au Conseil général de Seine-Saint-Denis.  En outre, le projet de loi valide rétroactivement les contrats de prêt qui ne mentionneraient pas le taux effectif global des intérêts dus, vice de forme qui avait permis à la Seine-Saint-Denis d'obtenir gain de cause en justice.

"Cela nous enlève le seul moyen de recours aujourd'hui validé par la justice", a dénoncé M. Faverjon.

Les communes de Sassenage et d'Unieux ont financé la rédaction par des avocats d'un recours devant le Conseil constitutionnel pour faire annuler ces dispositions. Ce recours, qui doit être signé par 60 sénateurs ou 60 députés pour être déposé, a reçu le soutien du groupe UMP au Sénat, a affirmé M. Coigné.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : On veut des fonctionnaires !

Éditorial : On veut des fonctionnaires !

Notre service public s’effondre et nous le regardons mourir. Pour notre capacité à faire société comme à affronter les risques à venir, il nous faut réagir.Voilà maintenant un quart de siècle que la fonction publique souffre en...

29/09/2022 |
Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Plus d'articles