Emprunts toxiques : on ne paye plus !

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'avis de la CRC Rhône-Alpes qui estime que la ville de Sassenage est en droit de ne pas s'acquitter de ses intérêts d'emprunts toxiques (avis 2012-115 du 31 05 2012) en précisant « que la dépense de 636 992,41 euros (les intérêts de l'emprunt tofix de Dexia) objet de la saisine, ne présente pas un caractère obligatoire pour la commune de Sassenage » marque peut être un tournant dans ce dossier particulièrement encombrant des emprunts toxiques. La cour ajoute, par ailleurs, qu'il n'y a, par conséquent, « pas lieu de mettre en demeure la collectivité d'inscrire ladite dépense à son budget ».

Alors que les « institutions » sont particulièrement silencieuses sur ce sujet aujourd'hui, il va bien falloir désormais voir dans quelles directions celles-ci s'orientent d'autant que la procédure de « fin de vie » de Dexia est intimement liée à ce dossier.
Pendant ce temps, l'une des autres banques friandes de ces produits, a crée une cellule ad' hoc pour traiter ses dossiers. Elle l'a ainsi nommée service de désensibilisation !!!! Il est vrai que les collectivités sont désormais fort allergiques à ce type de produit. Il est, cependant, à espérer que les traitements prescrits ne seront pas forcément homéopathiques (certes efficaces mais sur une période souvent longue) et que parmi les facteurs biens connus de cette allergie ( dont l'envie de certaines banques de bonifier leurs marges ) ,tous seront traités avec la même énergie.

Sur ce thème, accéder à notre dossier thématique : banques-collectivités : des relations à risques

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Qu'ont voté les territoriaux à la dernière présidentielle ?

Infographie

Qu'ont voté les territoriaux à la dernière présidentielle ?

Un an et demi déjà. Alors que les territoriaux étaient traditionnellement plutôt modérés, on les a découvert davantage attirés par les extrêmes. Détails en images et en chiffres de tendances...

27/01/2023 |
En Paca, l’État fait confiance à la région pour la planification écologique

En Paca, l’État fait confiance à la région pour la planification écologique

Catherine Belrhiti : « L’eau doit devenir un sujet politique »

Catherine Belrhiti : « L’eau doit devenir un sujet politique »

Logement : quand la question secondaire devient primaire  !

Logement : quand la question secondaire devient primaire  !

Plus d'articles