Énergie : des collectivités s'introduisent dans la campagne

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'association de collectivités et de professionnels Amorce a envoyé le 22 février dernier une lettre à tous les candidats à la présidentielle. Ils ont jusqu'au 23 mars pour présenter leur position.

Le programme transmis par Amorce compte 75 propositions issues des expériences de terrains vécus par les élus et concernant les 2 domaines d'activités de l'association : l'énergie et les déchets.

Côté énergie, Amorce demande une loi de transition énergétique et de lutte contre les dérèglements climatiques avec la réduction de la dépendance aux énergies fossiles et fiscales : une réduction de 20 % d'ici 2017 et de 50 % d'ici 2050. Pour les gaz à effet de serre, l'objectif est moins précis : entre un facteur 4 et un facteur 8 en 2050.

Par ailleurs, la rénovation thermique doit être dynamisée avec (notamment) une amélioration des DPE (diagnostic de performance énergétique) qui actuellement ne sont pas fiables. La solution proposée est de transposer la mesure existante pour les bâtiments neufs à l'ancien (avec plusieurs critères dont l'enveloppe isolante). Pour le financement, il faut répartir l'investissement et les coûts importants entre le locataire et le propriétaire, entre le vendeur et l'acheteur, favoriser des crédits d'impôts collectifs et les prêts à taux zéro.

Autres volets : la lutte contre la précarité énergétique, la part des énergies renouvelables (50 % de la consommation totale en 2050).

Enfin, un sujet important pour les collectivités : la création d'un plan de développement des territoires à énergie positive 2020 et la transformation des SRCAE (schéma régional du climat, de l'air et de l'énergie) qui n'associent pas assez les collectivités.

Un programme à lire impérativement.

Joël Graindorge, Directeur général des services techniques.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles