Énergie : des consommations qui peuvent surprendre

Denis Courtois
Énergie : des consommations qui peuvent surprendre

© Foto: Ingo Bartussek

Surprise, les passoires énergétiques sont au sud et la consommation, donc, aussi. Où comment battre en brèche nos idées reçues sur nos priorités en matière de logements à isoler.

La start-up « Up énergie » a récemment publié un surprenant tableau de la consommation d’électricité des ménages par département. Mais attention aux apparences : on y voit par exemple qu’Aix-en-Provence, Bordeaux et Nice, situées dans des régions aux hivers doux, sont les villes les plus consommatrices. Mais à n’y voir que ces températures clémentes, on pourrait oublier les étés chauds, et ces particuliers qui enclenchent la climatisation ou la ventilation. A contrario, les villes où l’on consomme le moins d’électricité sont Saint- Étienne (- 7 °C en hiver), Rennes (ville très humide) et Mulhouse (climat semi-continental avec des chutes de neige fréquentes), où
les logements sont sans doute mieux isolés. En outre, l’électricité n’est pas la seule source d’énergie.

| Lire aussi :  L’habitat de demain se cherche un référentiel viable de qualité |


Un autre acteur privé (Se loger) vient aussi de produire une enquête statistique sur la base des propositions de ventes de biens et leur classement en matière de DPE... ce qui donne un état des lieux intéressant des « passoires énergétiques » :

Ces outils factuels montrent sans doute que le secteur privé commence à intégrer la dimension « énergétique » dans la vente de logements. Mais les résultats gagneraient à être croisés avec des données plus classiques pour aider les acteurs de la rénovation à conforter et mieux cibler les politiques mises en place pour la rénovation des logements.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Les belles heures du mouton (ou de la chèvre, ou du cheval…) en ville

Les belles heures du mouton (ou de la chèvre, ou du cheval…) en ville

Ovins, caprins, bovins, équins investissent de nouveau les espaces publics. Exercer une pression modérée sur les milieux, préserver la biodiversité, évoluer là où l'homme et la machine vont avec difficultés, renforcer les liens :...

La comptabilité environnementale territoriale peut-elle déboucher sur une fiscalité environnementale ?

La comptabilité environnementale territoriale peut-elle déboucher sur une fiscalité environnementale ?

Les travailleurs mobiles, ces "invisibles" des politiques environnementales

Infographie

Les travailleurs mobiles, ces "invisibles" des politiques environnementales

Ministres, partageons une vision de la transition

Ministres, partageons une vision de la transition

Plus d'articles