Energie solaire : une filière enfin relancée !

La Rédaction

Sujets relatifs :

La ministre Delphine Batho a annoncé récemment des mesures qui doivent (devraient?) relancer la filière photovoltaïque en France avec un objectif : 1 000 mégawatts de projets solaires dès cette année !

Pour les tarifs d'achats des petites installations sur toiture (moins de 100 kw), la ministre a confirmé le doublement des volumes cibles de 200 à 400 mégawatts par an. La grille tarifaire va être simplifiée (plus de distinction selon l'usage du bâtiment). Pour l'intégration simplifiée au bâti, le tarif sera augmenté de 5 %. De plus, les projets ont la possibilité d'un bonus (jusqu'à 10 %) en fonction du lieu de fabrication des modules photovoltaïques, afin de prendre en compte les différences de coûts de fabrication.

Pour les installations « moyennes » (entre 100 et 250 kW), l'appel d'offres sera réparti en 3 tranches de 40 MW sur un volume total de 120 MW sur un an. Un critère d'évaluation carbone pour la fabrication des modules sera aussi intégré.

Et pour les installations « importantes » (supérieures à 250 kW), le prochain appel d'offres va concerner un volume de 400 MW, volume divisé à parts égales entre les technologies innovantes (photovoltaïque à concentration) et matures (ombrières et toitures).

Pour les centrales au sol, il faudra privilégier (et c'est une bonne chose!) les sites dégradés : friches industrielles, décharges ou anciennes carrières par exemple. De plus, les projets devront contribuer à la protection de l'environnement à la recherche, à l'innovation.

Si la volonté de la ministre est soulignée, certaines acteurs estiment que la lisibilité à long terme n'est pas encore suffisante. De plus, la complexité des contrats d'achat et des conditions de raccordement reste inchangée !

Joël Graindorge, Directeur général des services techniques.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles