Et maintenant...

La Rédaction

Sujets relatifs :

Les Présidentielles passées, le temps n'est toujours pas à la reprise d'une communication territoriale un peu musclée.

Comme nous le savons tous (...), il va falloir encore attendre un peu, au moins jusqu'à la fin juin  (le second tour des législatives c'est le 17 juin), pour reprendre le bal des inaugurations et des actions externes innovantes.

D'ici là que faire ?

En fait les chantiers ne manquent pas...

A commencer par la communication interne, souvent vécue comme l'enfant pauvre de la communication territoriale.

La loi ATR, ne limite en effet pas les dépenses en interne en période préélectorale.

Ce serait dommage de s'en priver, surtout qu'avec l'expansion  des effectifs territoriaux la frontière entre interne et externe est devenue très poreuse.

Prenez mon Conseil Général. Nous sommes 2.000 agents pour 330.000 habitants...

Si on considère que chacun connaît (au moins) 10 personnes dans son cercle extraprofessionnel (famille, amis, voisins...), on peut penser sans trop exagérer que toute opération de communication interne bien conçue est capable de toucher assez directement 20.000 personnes soit quasiment... 10 % de la population en âge d'aller voter !

Autant dire qu'en cette période où la communication est entravée, il existe encore des marges d'action, sans risque,  pouvant trouver un écho très favorable auprès de nos élus !

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles