abonné

Et si on se mettait en mode pause ?

Nicolas Delaunay

Sujets relatifs :

,
Et si on se mettait en mode pause ?

© Adobestock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

La crise sanitaire, qui n’en finit pas de finir, a profondément bouleversé les organisations publiques et singulièrement celle des collectivités locales qui ont été aux premières loges de la gestion au quotidien de la pandémie.

Après l’adaptation en urgence des services au public dans un contexte particulièrement anxiogène, sans pouvoir s’appuyer sur des expériences passées ou des repères connus, l’émergence subite du télétravail à laquelle les collectivités étaient peu ou pas préparées, la nécessité de mettre en œuvre, souvent du jour au lendemain, une multitude de protocoles pas toujours compréhensibles et rarement en prise avec les réalités de terrain, la crise sanitaire a poursuivi ses effets durables en fragilisant la cohésion des équipes[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Comment se libérer du syndrome de l'imposteur ?

Comment se libérer du syndrome de l'imposteur ?

Et à la fin, on essaye de changer. Épisode 6 : des pistes pour se défaire du sentiments d’illégitimité et, enfin, prendre toute sa place au travail. Dernier épisode : des pistes pour vous libérer.Le syndrome de l’imposteur...

25/07/2022 |
Le syndrome de l'imposteur : un syndrome plutôt féminin ?

Le syndrome de l'imposteur : un syndrome plutôt féminin ?

Le syndrome de l'imposteur, renforcé par les réseaux sociaux

Le syndrome de l'imposteur, renforcé par les réseaux sociaux

Les cinq variantes du syndrome de l’imposteur

Les cinq variantes du syndrome de l’imposteur

Plus d'articles