Eure et Loir : l'eau potable est dégradée

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le bilan de l'ARS (Agence Régionale de la Santé) récemment diffusé montre que, dans le département de l'Eure et Loir, la qualité de l'eau potable pose de sérieux problèmes. Il est en particulier « en tête » pour les nitrates et les pesticides.

La concentration maximale (50 mg par l selon la directive cadre de 1998) est dépassée dans 5 % des UDI (unités de distribution) et de plus, 10 % ont un taux très proche ! Inutile de chercher l'origine : l'utilisation excessive des engrais et une production importante d'effluents agricoles ou industriels dans une plaine où l'agriculture est parmi la plus intensive en France.

Côté pesticides, plus de 8 % des UDI ne sont pas conformes avec le déséthylatrazine et l'atrazine (désormais interdit !).

Alimentés à 90 % par des nappes souterraines (en général de meilleure qualité), la protection des captages doit donc être accélérée puisque 69 % seulement sont dotés d'un périmètre de protection.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

La dernière Lettre du Cadre vient d'arriver. Au sommaire : ces déchets que nous ne préférons réduire plutôt que réduire, un énième épisode du management en temps de crise, le renouveau des instances médicales dans les...

24/06/2022 |
Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Plus d'articles