Eure et Loir : l'eau potable est dégradée

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le bilan de l'ARS (Agence Régionale de la Santé) récemment diffusé montre que, dans le département de l'Eure et Loir, la qualité de l'eau potable pose de sérieux problèmes. Il est en particulier « en tête » pour les nitrates et les pesticides.

La concentration maximale (50 mg par l selon la directive cadre de 1998) est dépassée dans 5 % des UDI (unités de distribution) et de plus, 10 % ont un taux très proche ! Inutile de chercher l'origine : l'utilisation excessive des engrais et une production importante d'effluents agricoles ou industriels dans une plaine où l'agriculture est parmi la plus intensive en France.

Côté pesticides, plus de 8 % des UDI ne sont pas conformes avec le déséthylatrazine et l'atrazine (désormais interdit !).

Alimentés à 90 % par des nappes souterraines (en général de meilleure qualité), la protection des captages doit donc être accélérée puisque 69 % seulement sont dotés d'un périmètre de protection.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Osez la parité !

Osez la parité !

L’association « Dirigeantes & territoires » est une association qui veut promouvoir la sororité et faire avancer concrètement l’égalité entre les femmes et les hommes au sein des collectivités territoriales. Elle organise les 10...

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Développement local, le trou noir de la PAC

Développement local, le trou noir de la PAC

Plus d'articles