Eure et Loir : la dénitrification in situ en expérimentation

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le Conseil général d'Eure et Loi a démarré fin 2012 une phase opérationnelle d'expérimentation in situ de dénitrification.

En fait, il s'agit de tester une dénitrification biologique héterotrophe in situ en lieu et place d'un traitement systématique de potabilisation une fois la ressource en eau pompée.

La technique est une injection directe dans l'aquifère de carbone organique et de phosphore pour développer les bactéries présentes. L'anoxie en aval des puits d'injection permet alors d'enclencher une réduction des nitrates en azote gazeux.

Le principe n'est pas simple à maîtriser mais si l'expérience est positive, ce pourrait être une alternative intéressante pour les zones rurales présentant de forts taux de nitrates.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles