Europe : ne pas appliquer la règlementation environnementale coûte 50 milliards par an

La Rédaction

Sujets relatifs :

La Commission européenne estime que le fait de ne pas appliquer la législation environnementale (près de 200 textes) coûterait chaque année plus de 50 milliards d'euros dans le domaine de la santé et en coûts indirects pour l'environnement. Car, c'est évident, il vaut mieux prévenir que guérir en s'engageant dans leur réparation à long terme.

Et en plus, appliquer la législation, c'est avantageux sur le plan économique : 400 000 emplois créés par exemple.

Il faut donc intensifier le dialogue avec les gouvernements et tous les acteurs concernés pour améliorer cette mise en oeuvre de la législation. Ceci passe par « un renforcement de la collecte des données et de l'échange de connaissances » et par « une plus grande appropriation des objectifs environnementaux ». En effet, les défaillances sont souvent aggravées par l'absence d'informations exactes sur les problèmes environnementaux. Celles-ci sont parfois fragmentaires et obsolètes et les efforts en matière de suivi sont très variables selon les pays. Il faut des informations plus fiables, de meilleure qualité et tous les échelons pour repérer le plus tôt possible les graves problèmes environnementaux afin de limiter leurs coûts à long terme.

Il est aussi nécessaire d'améliorer les inspections et la surveillance avec une évaluation publique.

Un débat à la Commission qui n'a pas (encore !) été repris sur le plan national.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : On veut des fonctionnaires !

Éditorial : On veut des fonctionnaires !

Notre service public s’effondre et nous le regardons mourir. Pour notre capacité à faire société comme à affronter les risques à venir, il nous faut réagir.Voilà maintenant un quart de siècle que la fonction publique souffre en...

29/09/2022 |
Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Plus d'articles