Face au vote FN, sommes-nous vraiment incapables de réagir ?

Nicolas Braemer

Sujets relatifs :

, ,
Face au vote FN, sommes-nous vraiment incapables de réagir ?

carte_electorale

© L.Bouvier

Une fois de plus, la montée du Front national menace la République. Pourtant, entre cécité et repli, les politiques semblent incapables de prendre la mesure du problème. À quand la révolution démocratique qui nous permettra de trouver une vraie réponse ?

C’était à prévoir, mais décidément, les politiques ont été incapables de trouver une réponse à la hauteur du séisme du premier tour des élections régionales.

Quand, dans certains endroits, près de la moitié des votants décident de mettre dans l’urne un bulletin Front National, et quand la moitié des électeurs ne se déplace pas pour voter pour des partis qui sont inscrits dans la démocratie et la République, c’est que la situation est presque désespérée. Pourtant, beaucoup de Français sont sans illusions sur les dirigeants du FN, qu’ils voient pour ce qu’ils sont : une bande de racistes et réactionnaires, pas moins corrompus que d’autres, pas moins cumulards non plus, qui utilisent cyniquement la peur et le sentiment d’abandon d’une bonne partie de la population pour conquérir la seule chose qui les intéresse : le pouvoir. Mais ils votent pour eux, poussés par le sentiment « d’avoir tout essayé », et la volonté, encore, de faire entendre leur voix.

Pourtant, beaucoup de Français sont sans illusions sur les dirigeants du FN, qu’ils voient pour ce qu’ils sont.

Face à cela, à quelques exceptions près, les politiques qui se situent dans le jeu démocratique et républicain ont été fidèles à eux-mêmes : ils ont continué à offrir le même triste spectacle qui est la cause même de la montée de l’extrême droite : le repli sur les calculs d’appareil et la stratégie électorale à la petite semaine. Vraiment, dans cette Ve République pourrissante, il n’y a que l’élection présidentielle qui semble intéresser les partis !

Comment ne pas désespérer quand, au lendemain d’un premier tour qui appelait pourtant d’autres manières de faire, on voit une gauche enfermée dans ses petits calculs d’appareil et pour laquelle le seul horizon indépassable semble d’être de gagner quand même la présidentielle en accédant au second tour ? Comment ne pas désespérer quand seul un Xavier Bertrand (et un Christian Estrosi !!!) semble avoir pris la mesure de la situation. Quand on voit un Éric Woerth (mais il n’est malheureusement pas le seul), député-maire et pourtant tête de liste dans son département, démissionner immédiatement de son nouveau mandat régional en expliquant que « le travail est fait » puisqu’il a permis à sa liste de gagner.

D’autres électeurs, tout autant en souffrance, tout aussi victimes du chômage et du déclassement pour eux et leurs enfants, choisissent de ne pas voter pour l’extrême droite.

Ne dédouanons pas les électeurs du FN de leur responsabilité, car d’autres électeurs, tout autant en souffrance, tout aussi victimes du chômage et du déclassement pour eux et leurs enfants, choisissent de ne pas voter pour l’extrême droite. Mais comment espérer lutter contre la xénophobie et le repli sur soi si notre classe politique est à ce point incapable de prendre la mesure de la profonde remise en cause démocratique que la situation appelle ? Quand trouverons-nous les ressources pour opérer, en esprit et en acte, la nécessaire révolution démocratique qui nous permettra de trouver une vraie réponse ?

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Tous les mois, la Lettre du Cadre publie des expériences menées par des collectivités. Urbanisme, transports, marchés publics, mobilités douces… En Corée ou en Colombie, au Canada ou en Suède, aux Pays-Bas… Toutes ces initiatives...

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Un nouveau site (et un nouveau magazine) pour La Lettre du Cadre

Un nouveau site (et un nouveau magazine) pour La Lettre du Cadre

Les dessins de la semaine

Les dessins de la semaine

Plus d'articles