abonné

Faut-il supprimer l’éditorial du maire en période électorale ?

Meggane Bonato

Sujets relatifs :

, ,
Faut-il supprimer l’éditorial du maire en période électorale ?

interview-851440_640

© im Heimbuch_Pixabay

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

On ne peut pas faire comme si on n’était pas en période électorale, municipale qui plus est. L’habituel éditorial du maire doit donc se mettre en sourdine, évitant ainsi de transmettre toute conviction appuyée. Une ligne d’équilibre qu’éclaire la jurisprudence. À défaut, le risque est là.

La question de la communication institutionnelle en période électorale demeure sensible et plus particulièrement celle effectuée dans une commune[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles