Fin du mic-mac juridique autour du musée LVMH ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

Alors que la construction du bâtiment LVMH dans le bois de Boulogne (92) est déjà bien avancée, la cour administrative d'appel de Paris vient d'en valider le permis de construire. Ce dernier avait été annulé en première instance par le tribunal administratif, convaincu par les arguments de la Coordination de sauvegarde du bois de Boulogne, fédérant plusieurs associations de riverains et d'usagers. Mais l'arrêt du chantier n'ayant jamais été ordonné, celui-ci s'est poursuivi. La cour d'appel indique avoir donc levé les obstacles juridiques à la création du musée d'art contemporain», dessiné par l'architecte du musée Guggenheim de Bilbao Franck Gehry. Selon les juges d'appel, aucun des neuf points urbanistiques litigieux soulevés par la coordination de sauvegarde du bois de Boulogne n'est susceptible d'entacher le permis d'illégalité. Qu'il s'agisse de la hauteur du bâtiment, de son emprise au sol, du respect des règles de retrait par rapport au Jardin d'acclimatation voisin... La cour a au contraire estimé que vu «sa qualité architecturale, celui-ci participait (...) à la mise en valeur du site du Bois de Boulogne».

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Qu'ont voté les territoriaux à la dernière présidentielle ?

Infographie

Qu'ont voté les territoriaux à la dernière présidentielle ?

Un an et demi déjà. Alors que les territoriaux étaient traditionnellement plutôt modérés, on les a découvert davantage attirés par les extrêmes. Détails en images et en chiffres de tendances...

27/01/2023 |
En Paca, l’État fait confiance à la région pour la planification écologique

En Paca, l’État fait confiance à la région pour la planification écologique

Catherine Belrhiti : « L’eau doit devenir un sujet politique »

Catherine Belrhiti : « L’eau doit devenir un sujet politique »

Logement : quand la question secondaire devient primaire  !

Logement : quand la question secondaire devient primaire  !

Plus d'articles