Fin du mic-mac juridique autour du musée LVMH ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

Alors que la construction du bâtiment LVMH dans le bois de Boulogne (92) est déjà bien avancée, la cour administrative d'appel de Paris vient d'en valider le permis de construire. Ce dernier avait été annulé en première instance par le tribunal administratif, convaincu par les arguments de la Coordination de sauvegarde du bois de Boulogne, fédérant plusieurs associations de riverains et d'usagers. Mais l'arrêt du chantier n'ayant jamais été ordonné, celui-ci s'est poursuivi. La cour d'appel indique avoir donc levé les obstacles juridiques à la création du musée d'art contemporain», dessiné par l'architecte du musée Guggenheim de Bilbao Franck Gehry. Selon les juges d'appel, aucun des neuf points urbanistiques litigieux soulevés par la coordination de sauvegarde du bois de Boulogne n'est susceptible d'entacher le permis d'illégalité. Qu'il s'agisse de la hauteur du bâtiment, de son emprise au sol, du respect des règles de retrait par rapport au Jardin d'acclimatation voisin... La cour a au contraire estimé que vu «sa qualité architecturale, celui-ci participait (...) à la mise en valeur du site du Bois de Boulogne».

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Les sénateurs Hervé Maurey et Stéphane Sautarel ont récemment présenté les conclusions de leur rapport : « Comment remettre la SNCF sur rail ? Modèle économique de la SNCF et du système ferroviaire : il est grand temps...

02/05/2022 |
Éditorial : Nouveau monde, vieilles idées

Éditorial : Nouveau monde, vieilles idées

À lire: faut-il quitter les réseaux sociaux ?

À lire: faut-il quitter les réseaux sociaux ?

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'avril 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'avril 2022

Plus d'articles