abonné

Fiscalité : une coupable obstination

Philippe Nikonoff

Sujets relatifs :

, ,
Fiscalité : une coupable obstination

Businessman plugging his ears

© AdobeStock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

À la fin, il va falloir tirer les conséquences des faits. Car à davantage s’obstiner, on verse dans la complicité d’aggravation de la situation.

Lire l'article précédent : Ces territoires oubliés que la relance devrait cibler en priorité

Imperturbablement, le gouvernement poursuit dans la ligne de conduite qu’il s’est fixée dès les premiers mois : baisser les impôts : suppression de l’ISF, suppression de la taxe d’habitation y compris pour les plus hauts revenus et patrimoines, réduction de l’impôt sur les sociétés y compris pour les très grosses distributions et les très grandes entreprises.

De fortes contradictions

Le croisement de cette vision immuable et d’action globale et non segmentées en fonction des situations réelles des[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

La dernière Lettre du Cadre vient d'arriver. Au sommaire : ces déchets que nous ne préférons réduire plutôt que réduire, un énième épisode du management en temps de crise, le renouveau des instances médicales dans les...

24/06/2022 |
Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Plus d'articles