Flashball: sur la sellette

La Rédaction

Sujets relatifs :

Un coup de trop ?

Le défenseur des droits, saisi en octobre 2010 après qu'un lycéen eut été blessé à Montreuil par un tir de flash-ball lors d'une manifestation, a demandé à l'Intérieur d'engager des poursuites disciplinaires contre les policiers en cause, a-t-on appris aujourd'hui.

La Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS), remplacée par le Défenseur des droits, avait été saisie par Dominique Voynet (EELV), maire de Montreuil (Seine-Saint-Denis).

"L'examen des éléments réunis au cours des investigations menées par mes services révèle des manquements à la déontologie de la sécurité", écrit le Défenseur des droits Dominique Baudis dans un courrier au maire Dominique Voynet daté du 9 février et transmis ce jeudi à l'AFP. "Le 7 février, j'ai décidé de demander au ministre de l'Intérieur (...) d'engager des poursuites disciplinaires à l'encontre des agents mis en cause", poursuit-il.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles