Flashball: sur la sellette

La Rédaction

Sujets relatifs :

Un coup de trop ?

Le défenseur des droits, saisi en octobre 2010 après qu'un lycéen eut été blessé à Montreuil par un tir de flash-ball lors d'une manifestation, a demandé à l'Intérieur d'engager des poursuites disciplinaires contre les policiers en cause, a-t-on appris aujourd'hui.

La Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS), remplacée par le Défenseur des droits, avait été saisie par Dominique Voynet (EELV), maire de Montreuil (Seine-Saint-Denis).

"L'examen des éléments réunis au cours des investigations menées par mes services révèle des manquements à la déontologie de la sécurité", écrit le Défenseur des droits Dominique Baudis dans un courrier au maire Dominique Voynet daté du 9 février et transmis ce jeudi à l'AFP. "Le 7 février, j'ai décidé de demander au ministre de l'Intérieur (...) d'engager des poursuites disciplinaires à l'encontre des agents mis en cause", poursuit-il.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles