Flashball: sur la sellette

La Rédaction

Sujets relatifs :

Un coup de trop ?

Le défenseur des droits, saisi en octobre 2010 après qu'un lycéen eut été blessé à Montreuil par un tir de flash-ball lors d'une manifestation, a demandé à l'Intérieur d'engager des poursuites disciplinaires contre les policiers en cause, a-t-on appris aujourd'hui.

La Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS), remplacée par le Défenseur des droits, avait été saisie par Dominique Voynet (EELV), maire de Montreuil (Seine-Saint-Denis).

"L'examen des éléments réunis au cours des investigations menées par mes services révèle des manquements à la déontologie de la sécurité", écrit le Défenseur des droits Dominique Baudis dans un courrier au maire Dominique Voynet daté du 9 février et transmis ce jeudi à l'AFP. "Le 7 février, j'ai décidé de demander au ministre de l'Intérieur (...) d'engager des poursuites disciplinaires à l'encontre des agents mis en cause", poursuit-il.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles