Flashball: sur la sellette

La Rédaction

Sujets relatifs :

Un coup de trop ?

Le défenseur des droits, saisi en octobre 2010 après qu'un lycéen eut été blessé à Montreuil par un tir de flash-ball lors d'une manifestation, a demandé à l'Intérieur d'engager des poursuites disciplinaires contre les policiers en cause, a-t-on appris aujourd'hui.

La Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS), remplacée par le Défenseur des droits, avait été saisie par Dominique Voynet (EELV), maire de Montreuil (Seine-Saint-Denis).

"L'examen des éléments réunis au cours des investigations menées par mes services révèle des manquements à la déontologie de la sécurité", écrit le Défenseur des droits Dominique Baudis dans un courrier au maire Dominique Voynet daté du 9 février et transmis ce jeudi à l'AFP. "Le 7 février, j'ai décidé de demander au ministre de l'Intérieur (...) d'engager des poursuites disciplinaires à l'encontre des agents mis en cause", poursuit-il.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Richard Lioger : "Il faudrait créer un Pinel étudiant"

Interview

Richard Lioger : "Il faudrait créer un Pinel étudiant"

Le député Richard Lioger (LReM), avec David Corceiro (MoDem), a récemment remis un rapport d’information pointant l’insuffisance de l’offre de logements pour les étudiants et plus généralement pour les jeunes. Ce rapport, « Le...

21/01/2022 | JeunesseActus
Les missions du référent laïcité ont été précisées

Les missions du référent laïcité ont été précisées

Osez la parité !

Osez la parité !

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

Plus d'articles