FO en veut plus

La Rédaction

Sujets relatifs :

La fédé­ra­tion syn­di­cale Fnec-FP-FO estime que les mesures d'urgence du ministre Peillon « ne sont pas à la hau­teur des dif­fi­cul­tés ren­con­trées sur le terrain ». Le syn­di­cat FO des per­son­nels de l'éducation compare les « 1.000 postes » créés dans l'enseignement pri­maire à la ren­trée, aux «14.000 ont été sup­pri­més au bud­get 2012 dans toute l'Education natio­nale ». Il juge donc « urgent de geler les sup­pres­sions de postes ».

« Il est urgent que de réelles marges soient don­nées en termes de postes et de moyens pour que les classes soient rou­vertes, en mater­nelle, dans le pri­maire ou le secon­daire », reven­dique FO, qui réaf­firme aussi sa demande « d'une reva­lo­ri­sa­tion des salaires ». Et dire que le PS passe pour irresponsable à l'UMP !

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles