abonné

Fonctionner sans directeur général des services : une hérésie ?

La Rédaction
Fonctionner sans directeur général des services : une hérésie ?

vainui_pilote

© Vainui De Castelbajac

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Une collectivité sans DGS ? Certains l’ont osé. Confrontée au départ de son DGS, une communauté de communes a décidé de confier les rênes du pouvoir à un « quadriumvirat » de DGA. Quand la collégialité devient une obligation… et une force.

La communauté de communes Roussillon-Conflent, dans les Pyrénées-Orientales, a mis en œuvre en septembre 2014 une nouvelle organisation de ses services. Particularité : la direction collégiale s’organise autour de quatre directeurs, sans directeur général des services.

Roussillon-Conflent est une communauté de communes regroupant seize communes pour une population globale de 18 000 habitants. Elle se situe entre la plaine du Roussillon, dominée par l’agglomération de Perpignan, et le Conflent, dont la ville[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles