Gaz de schiste : de plus en plus de collectivités votent contre !

La Rédaction

Sujets relatifs :

Une commission nationale d'évaluation des techniques d'exploration et exploitation des gaz et huiles de schiste a été créée par un décret du 22 mars dernier, en application de la loi du 13 juillet 2011.

De nombreuses associations ont dénoncé sa création dans un communiqué en estimant que le gouvernement « contourne en douce une interdiction mise en scène à travers la loi ».

Si celui-ci « se targue d'être le premier au monde à avoir « interdit » le recours à la fracturation hydraulique, pourquoi cette évaluation des risques... alors que « tant d'études scientifiques indépendantes démontrent de manière certaine la dangerosité de cette technique ? » affirment les associations. En fait, d'après elles, « sous couvert de recherches scientifiques, le gouvernement joue aux apprentis sorciers pour le grand bonheur des lobbies pétroliers et gaziers ».

Les associations pointent d'ailleurs du doigt la composition « non indépendante » de cette commission avec « des représentants des entreprises gazières et pétrolières, ainsi que trois représentants du personnel de ces industries ».

Dans ce contexte, de nombreuses communes et d'EPCI ont délibéré ou voté des motions pour s'opposer aux projets de recherche et d'expérimentation prévus par l'article 4 de la loi du 13 juillet 2011, ces projets pourront être mis en oeuvre après avis de cette Commission nationale. Les arguments évoqués dans les attendus sont nombreux : référence à la charte constitutionnelle de l'environnement, gestion durable de l'eau et préservation de sa qualité, risques avérés de pollution et pour la santé, augmentation des gaz à effet de serre et moyens non mobilisés pour les énergies renouvelables...

Les motifs pour prendre une motion ou délibérer ne manquent pas !!!

Joël Graindorge, Directeur général des services techniques.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

Le Conseil d'État vient de le dire : « vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé » relève d'une « liberté fondamentale ». Et pour cela, un référé suspension ou un référé expertise peut être une...

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

Avec Hélène Guillet, le syndicat des DG prend une nouvelle direction

Avec Hélène Guillet, le syndicat des DG prend une nouvelle direction

Plus d'articles