Génie civil : un nouveau Mastère pour répondre aux situations d'urgence

La Rédaction

Sujets relatifs :

En octobre prochain, l'Ecole Spéciale des Travaux Publics, du Bâtiment et de l'Industrie (ESTP) ouvrira un nouveau Mastère Spécialisé intitulé : "Urgentiste Bâtiment et Infrastructures" (MS UBI). Il s'agit de répondre à la nécessité, après une catastrophe, de disposer des compétences pour remettre en service les logements et les infrastructures publiques comme la voirie, les écoles ou les hôpitaux. Ce Mastère formera donc des personnels aptes à intervenir dans des situations extrêmes au cours desquelles des vies humaines sont menacées, le temps compté et les moyens très réduits. "Dans ces circonstances, c'est l'excellente technicité, la qualité de l'organisation et la capacité à réagir très vite, avec les moyens locaux qui font la différence", déclare Florence Darmon, directeur général de l'ESTP.

Conçu avec la Fondation des Architectes de l'Urgence, une organisation humanitaire créé en 2001, et bénéficiant du soutien de nombreux partenaires, dont la Croix Rouge française, l'Union Internationale des Architectes et Bouygues International, ce Mastère Spécialisé, accrédité par la Conférence des Grandes Ecoles, s'adresse aux diplômés Bac + 5 ainsi qu'aux cadres ayant 3 ans d'expérience et une formation Bac + 4. Deux semestres seront proposés aux étudiants. Le premier d'entre eux, académique, fera une large part aux Travaux Dirigés et aux études de cas. L'enseignement portera alors principalement sur les domaines suivants : survie et autonomie, management et gestion de programme, conception et matériaux, contexte international, sécurité. Précisons que tous les cours magistraux s'appuieront sur des exemples vécus. Le second semestre sera l'occasion pour les étudiants de participer à une mission dans un organisme partenaire, à l'issue de laquelle ils présenteront une thèse professionnelle.

Pour en savoir plus...

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles